Les meilleures débroussailleuses

La débroussailleuse est en ce partenaire de choix grâce auquel vous viendrez efficacement à bout des végétaux les plus coriaces, sans craindre une torsion du manche comme c’est souvent le cas avec le coupe-bordure, lorsque vous l’utilisez pour tailler les orties, ronces, etc. Il existe toutefois plusieurs types de débroussailleuses, qui ne s’équivalent pas en termes de performances.

À l’achat, vous aurez ainsi le choix entre les modèles thermiques, électriques, mais également ceux fonctionnant sur batterie. Il est par ailleurs bon de préciser que s’il s’agit de couper les herbes ou autres types de végétaux pas exigeants, dans des jardins pas très grands, le coupe bordure suffit amplement.

Débroussailleuse thermique

Prendre soin d’un grand jardin ou d’un vaste espace vert exige la détention d’engins performants tels que la débroussailleuse thermique. Cet outil se présente la plupart du temps avec un moteur à explosion à deux ou quatre temps, et est préconisé pour de nombreuses raisons. L’avantage des débroussailleuses avec un moteur à deux temps est qu’elles sont légères et faciles à manier.

Ces machines sont généralement utilisées pour la coupe des feuilles ou des herbes d’une certaine hauteur. Les débroussailleuses dotées d’un moteur à quatre temps quant à elles s’adaptent à des travaux de débroussaillage plus colossaux. Vous pouvez notamment les utiliser pour couper des arbustes.

Elles sont à cet effet dotées d’une vitesse de travail supérieure. De plus, les moteurs à quatre temps sont réputés plus économiques que ceux à deux temps, et limitent la pollution. À noter qu’ils font peu de bruit, malgré leurs performances un cran au-dessus.

Qu’il s’agisse des débroussailleuses à deux temps ou à quatre temps, il est bon de savoir qu’elles existent en différents modèles, et la concurrence faisant rage, les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour se démarquer, ce qui par conséquent peut rendre le choix difficile.

Débroussailleuse électrique

La débroussailleuse électrique, en plus d’être plus moderne, a l’avantage d’être puissante, mais concède surtout une grande flexibilité. En outre, elle est plus légère que la débroussailleuse thermique. La débroussailleuse électrique profite en effet d’un moteur moins volumineux et plus ergonome. Ces spécificités lui valent d’être adaptée aux découpes de végétaux dans des endroits quelque peu difficiles d’accès.

Il faut toutefois préciser que ce type de débroussailleuse dépend d’une alimentation électrique, et à ce titre, vous devrez vous assurer de la disponibilité permanente d’une prise secteur ou à défaut prévoir une rallonge. Une contrainte qu’impose ce fonctionnement est qu’il faut gérer les câbles, ce qui n’est pas toujours aisé, car ils ont tendance à s’entremêler et vos pieds peuvent entrer dedans.

Du reste, la débroussailleuse électrique est un allié de choix pour élaguer les petites plantes ou faucher les herbes, même si elle n’est pas aussi puissante qu’un modèle thermique. Son entretien est en outre moins exigeant. Ce sont autant de raisons qui font que la débroussailleuse électrique a les faveurs de beaucoup d’amateurs de jardinage.

La débroussailleuse sur batterie

Pour un simple amateur de jardinage, la débroussailleuse sur batterie est un allié de choix pour entretenir et embellir son jardin. Ce modèle détient la palme de la souplesse d’utilisation, en raison de son fonctionnement autonome. Quoique la moins puissante des trois familles de débroussailleuse, elle fait l’affaire lorsqu’il s’agit de faucher les mauvaises herbes et de tondre le gazon qui n’est pas à une bonne hauteur.

Vous pouvez l’utiliser pour prendre soin des endroits où la tondeuse ne peut entrer en action. La débroussailleuse à batterie est idéale pour entretenir les parterres de fleurs, bordures de jardin, terrains en pente, bords de haies, pourtours des arbres, ainsi que les pieds des murs, etc. Réalisant un parfait compromis entre les caractéristiques d’une débroussailleuse et celles d’un coupe-bordure, elle permet aussi d’exécuter d’autres travaux comme la finition de la tonte, et la taille de certaines plantes trop hautes.

Toujours au chapitre des qualités de ce type de débroussailleuse, on notera que son entretien n’est absolument pas embêtant. Les points négatifs ne manquent toutefois pas. On pense notamment à l’autonomie limitée des batteries, même si les constructeurs font de plus en plus d’efforts pour augmenter leur capacité.

Débroussailleuse ou coupe bordure ?

Le coupe bordure est un outil de finition de tonte, adapté pour les mauvaises herbes et des plantes à taille pas trop prolifique, tandis que la débroussailleuse est un engin multitâche. En effet, elle sert à faucher et à couper des ronces de taille considérable. Elle est de ce fait beaucoup plus utilisée par les professionnels. Néanmoins, la débroussailleuse coute plus cher et est plus lourde, mais ces points négatifs sont contrebalancés par sa puissance, ainsi que par sa polyvalence.

Le coupe-bordure par contre est moins cher, léger, écologique, facile d’entretien, mais offre moins de puissance, sans oublier qu’il n’est pas aussi robuste. Tous autant qu’ils sont, le coupe-bordure et la débroussailleuse jouent leurs rôles et sont tous deux indispensables aussi bien aux professionnels qu’aux jardiniers amateurs.

Autres types de débroussailleuse

Débroussailleuse à dos

Dotée d’une largeur de coupe comprise généralement entre 30 à 40 cm, la débroussailleuse à dos est, comme son nom l’indique, une machine qui se porte au dos. Plus précisément, c’est son moteur thermique que vous devez porter sur votre dos, le dispositif de coupe étant séparé de celui-ci. De ce fait, le confort d’utilisation de l’appareil est en grande partie tributaire du poids du moteur (2 ou 4 temps). À l’achat, il convient donc d’être attentif à ce paramètre, d’autant plus que le poids de certains moteurs peut atteindre la dizaine de kilos, voire plus.

Toutefois, l’intérêt de la débroussailleuse à dos tient dans le fait qu’elle offre une grande puissance, non seulement à cause de la nature thermique du moteur, mais également parce que le port de celui-ci au dos autorise un gain de puissance. Quand on y ajoute le fait qu’elle offre une manœuvrabilité comparable à celle d’un modèle portatif, la débroussailleuse à dos apparait donc comme un partenaire de choix pour traiter les très grandes surfaces (jusqu’à 5 000 m²). Elle convient particulièrement aux terrains accidentés et aux talus.

Tondeuse débroussailleuse

Pour des grands terrains dont la superficie va jusqu’à 10 000 m², et qui possèdent en plus des herbes hautes, la tondeuse débroussailleuse, également appelée robot tondeuse – pour les modèles autorisant une programmation —, constitue la meilleure option. Si son utilisation était autrefois réservée aux professionnels dans le cadre de l’entretien de terrains difficiles et de parcs, ce type de débroussailleuse s’est depuis démocratisé, et de plus en plus de particuliers se l’achètent pour tondre leur pelouse en toute autonomie sur une surface délimitée et en silence.

En plus d’être équipées d’un puissant moteur électrique ou thermique (2 ou 4 temps), les tondeuses débroussailleuses sont munies d’un carter de coupe qui leur permet de venir efficacement à bout des hautes herbes, broussailles, ronces et sur des terrains légèrement pentus. Elles sont en outre simples à manipuler. Ce sont en effet vos pieds qui font le travail et vous n’aurez qu’à les utiliser pour ajuster la longueur de coupe de l’herbe à partir de la pédale.

Motofaucheuse

Comme l’indique son nom, la motofaucheuse sert à faucher des herbes hautes, mais également à débroussailler légèrement les terrains de grande taille. Cette machine repose sur des roulettes, ce qui permet de la pousser, à la manière d’une tondeuse débroussailleuse. Vous pouvez donc la conduire en marchant, et en cela elle s’apprécie pour sa manœuvrabilité. Mais à cause de son large dispositif de coupe placé en avant du moteur, cet appareil est toutefois relativement volumineux.

Pour ce qui est du poids, il est fonction de la cylindrée du moteur thermique. Ainsi, plus la motofaucheuse est puissante (3 à 5 kW), plus son poids est important. Gardez toutefois à l’esprit que la propulsion et la sustentation de l’appareil étant déterminées par le poids, il importe de mettre ce paramètre dans la balance pour bien choisir.

Si vous devez traiter régulièrement de très grandes surfaces, et êtes à la recherche d’une machine capable de faucher efficacement les herbes durant de longues heures, la motofaucheuse est la meilleure option. Son fonctionnement au moteur thermique lui concède une certaine autonomie. Vous pouvez donc l’utiliser pour aménager des terrains, sans vous soucier de la disponibilité d’une source d’énergie électrique. Cette machine s’adapte par ailleurs aux reliefs plats, ainsi qu’aux terrains présentant une pente prononcée, ou qui sont relativement vallonnés.

Broyeur à fléaux

Il s’agit ici d’une catégorie de broyeur de végétaux qui utilise des fléaux mobiles comme système de coupe. Dans un premier, les branches sont aspirées par une lame de pré-broyage, avant d’être finement coupées par un ensemble de fléaux. Ce mode de fonctionnement fait du broyeur à fléaux la machine la plus appropriée pour l’entretien de terrains envahis par une végétation dense. Vous n’avez en effet plus à vous soucier du devenir des déchets produits par la taille de vos haies et arbustes, qui peuvent être très pénibles à gérer et à transporter.

Par sa capacité à réduire les branches en copeaux, à raison de jusqu’à 80 % de leur volume initial, le broyeur à fléaux simplifie leur recyclage, et leur éventuelle utilisation pour du compostage, ou pour la protection des plantes en hiver, par la technique du paillage.

Vous pouvez en outre mettre plus facilement en sac les déchets résultant du broyage. Il convient par ailleurs d’observer qu’en fonction de la résistance de la végétation à traiter, mais également du type de travaux, il est tout à fait envisageable de compléter les fléaux mobiles de la machine avec d’autres types de couteaux afin de lui donner une certaine polyvalence. Qu’il s’agisse d’arbres fruitiers, haies denses ou de conifères hauts, le broyeur à fléaux garantit des performances de choix, qui dépendront toutefois de la puissance de son moteur thermique (2 ou 4 temps). Notez toutefois qu’il s’agit d’un appareil assez lourd, dont l’entretien est quelque peu contraignant.